Edito 2020

« Nous sommes là où notre présence fait advenir le monde. Nous sommes pleins d’allant et de simples projets, nous sommes vivants, nous campons sur les rives et parlons aux fantômes, et quelque chose dans l’air, les histoires qu’on raconte, nous rend tout à la fois modestes et invincibles. Car notre besoin d’installer quelque part sur la terre ce que l’on a rêvé ne connait pas de fin. (Mathieu Riboulet. Nous campons sur les rives)

Inventer d’autres façons d’habiter et de se relier dans ce monde malgré les ruines, les destructions, les pollutions, les expulsions.
S’emparer du présent avec nos corps impatients, bâtir avec les autres, se renouer.
Observer ce qui existe et lui donner de la considération.
Faire de nos utopies quotidiennes des moteurs de changements.

Construire des espaces hybrides et ouverts où l’on y partage du sensible, des savoirs.
Habiter des lieux qui proposent au visiteur-spectateur une culture de l’expérimentation.
Y brandir que les affects, la sensibilité et l’imaginaire seront nos armes de lutte.

Ne jamais s’installer. Déplacer les réalités.

Revendiquer nos corps comme des oasis de liberté, d’invention et de résistance poétique. Braver les futurs vacarmes du monde avec une joie insistante.

« Le monde est une pâte à modeler, pas cette masse inerte grise et triste pour laquelle il passe. Des futurs multicolores nous attendent. N’ayez pas peur, il n’y a plus rien à perdre »
Tribune du Collectif d’artistes Catastrophe, 2016

L’équipe du ccn vous propose cette année une programmation hantée par la question des soulèvements. Celui du Brésil avec Fúria de Lia Rodrigues et la soirée Panorama, celui de la jeunesse avec Cheptel et New Deal Camp de Michel Schweizer, Brother de Marco da Silva Ferreira, celui des femmes avec le Week-End de Performances – L’internationale féministe où des créatrices des Philippines, de Catalogne, de Grèce et de France sont invitées.  La présence des rapports de la danse et de la musique seront encore questionnés notamment avec Entropie de Léo Lérus, mais aussi avec la venue de Suzanne Ciani, pionnière et star de la musique électronique.
Vous pourrez participer avec les artistes associé.e.s et compagnons à de nombreux projets de créations : New Deal Camp, Au travail ! La danse des Marais
Une année 2020 où il nous semble important d’affirmer que c’est l’ensemble de nos corps, de nos genres, de nos origines, de nos âges qui crée société. Nous avons tous le devoir de nous rendre visibles, nous nous devons de défendre et de continuer à inventer la libre circulation des personnes et des idées.