Centre Chorégraphique National de Caen en Normandie.
Chargement

Antonia Baehr & Latifa Laâbissi

Répétitions publiques

Avec Colors and Num­bers, Anto­nia Baehr et Lati­fa Laâbissi tra­vaillent sur les dif­fé­rentes stra­té­gies queer de lutte contre les repré­sen­ta­tions domi­nantes. Une per­for­mance qu’elles conçoivent comme une série de tableaux vivants, avec dif­fé­rents lan­gages artistiques.

Com­ment décons­truire et lut­ter contre les repré­sen­ta­tions domi­nantes, notam­ment dans le domaine artis­tique ? Une pre­mière option, la plus répan­due, consiste à lut­ter pour la visi­bi­li­té des posi­tions mar­gi­na­li­sées : les pra­tiques artis­tiques queer, fémi­nistes, migrantes, noires sont sou­vent asso­ciées à ces stra­té­gies de repré­sen­ta­tion qui s’op­posent haut et fort aux méca­nismes d’ex­clu­sion de l’esta­blish­ment artis­tique. Mais une deuxième option, l’abs­trac­tion queer, consiste à l’inverse à brouiller les repères : ce sont des stra­té­gies artis­tiques d’opacité et de camou­flage, où la visi­bi­li­té et la lisi­bi­li­té sont per­tur­bées par des actes de dégui­se­ment, d’infiltration ou de frag­men­ta­tion des corps, voix et regards. Pour échap­per à toute assi­gna­tion. Ces deux stra­té­gies sont-elles conci­liables ? C’est la ques­tion qui guide ici le tra­vail d’Antonia Baehr et Lati­fa Laâbissi. Leur réponse est for­cé­ment com­po­site et prend la forme d’un mon­tage hété­ro­gène de scènes qui empruntent aux lan­gages du caba­ret, de la magie, du stand-up ou du strip-tease. Cette per­for­mance, les autrices l’envisagent comme une suc­ces­sion de tableaux vivants qui doivent beau­coup au ciné­ma. Pour en tra­vailler la scé­no­gra­phie, le duo s’inspire notam­ment des pre­miers films de Georges Méliès, où les tech­niques du théâtre et de la pho­to­gra­phie sont primordiales.

Cho­ré­graphe, per­for­meuse et cinéaste, Anto­nia Baehr s’intéresse aux règles et lois qu’une socié­té́ (et notam­ment l’espace du théâtre) assigne aux corps, afin de les rendre com­pré­hen­sibles et recon­nais­sables. Dans ses tra­vaux, elle agit sou­vent avec des par­te­naires, Neo Hülcker, Andrea Neu­mann, Lati­fa Laâbissi ou Valérie Cas­tan, dans une forme qui pri­vi­lé­gie le chan­ge­ment de rôles : hôte ou invité. Sa der­nière col­la­bo­ra­tion avec Lucile Desa­mo­ry, Die Beson­dere Perücke, est créée à Leip­zig en février 2020.

Cho­ré­graphe et dan­seuse, Lati­fa Laâbissi mêle les genres et redé­fi­nit les for­mats, au fil de créa­tions qui font entrer sur scène un hors-champ mul­tiple. La mise en jeu de la voix et du visage comme véhi­cule d’états mino­ri­taires devient indis­so­ciable de l’acte dansé dans Self por­trait camou­flage (2006) et Lore­dream­song (2010). Depuis 2011, Lati­fa Laâbissi assure la direc­tion artis­tique d’Extension Sau­vage, pro­gramme artis­tique et péda­go­gique en milieu rural. En 2021, sa créa­tion La Nuit tombe quand elle veut est pré­sen­tée dans de nom­breux fes­ti­vals (notam­ment le Fes­ti­val d’Automne à Paris) et en tour­née. En mai 2022, Fugi­tive Archives est une com­mande pour 8 dan­seuses, pour le CCN-Bal­let de Lorraine.

Anto­nia Baehr et Lati­fa Laâbissi
ont déjà tra­vaillé ensemble : en 2018, quand elles créent la per­for­mance Consul et Meshie, et en 2019, sur la vidéo Moving Back­wards du duo d’artistes Pau­line Bou­dry et Renate Lorenz, pré­sen­tée au Pavillon suisse de la 58e Bien­nale de Venise.

+ Suite

Distribution

Conception et interprétation Antonia Baehr & Latifa Laâbissi
Conception scénographie Nadia Lauro
Direction technique Carola Caggiano
Création lumière en cours

Durée 1 heure

Production : Make up Productions & Figure Project
Coproduction (confirmé) : Le TNB – Centre européen théâtral et chorégraphique, Rennes / HAU Hebbel am Ufer, Berlin (All), centre chorégraphique national de Caen en Normandie dans le cadre de l’Accueil-studio
Coproduction (en cours) : Hauptstadtkulturfonds, Berlin (All) / Le Vivat, Armentières (Fr) / Charleroi Danse – Charleroi, Bruxelles (Be) / Vooruit, Gand (Be) / Théâtre de Gennevilliers, Gennevilliers (Fr) / Festival d’Automne, Paris (Fr)
Figure Project reçoit le soutien du ministère de la Culture – Drac Bretagne, au titre des compagnies conventionnées, du conseil régional de Bretagne, du Département d’Ille-et-Vilaine et de la Ville de Rennes.

Dates et lieu

mars 2023

  • 23
    ccn de Caen en Normandie 19h00

Billetterie

Entrée libre sur réservations – jauge limitée

Billetterie

Billetterie Weezevent