Centre Chorégraphique National de Caen en Normandie.
Chargement

Alban Richard

Parcours et liste des œuvres

Alors qu’il est enga­gé dans des études lit­té­raires et musi­cales, Alban Richard bifurque vers la danse avec la cer­ti­tude d’avoir trou­vé là son véri­table mode d’expression et l’envie très vite de créer des spec­tacles. Il sera inter­prète pour des cho­ré­graphes aus­si dif­fé­rents qu’Odile Duboc, avec qui il tra­vaille­ra de 2002 à 2010, Olga de Soto ou Rosa­lind Crisp…

Il fonde l’ensemble l’Abrupt, en 2000, pour lequel il crée plus d’une tren­taine d’œuvres avec l’ambition affir­mée d’inventer, à chaque nou­velle créa­tion, un nou­veau corps, une nou­velle langue. Fai­sant œuvre de recherche, Alban Richard n’impose pas une signa­ture ges­tuelle repé­rable entre toutes, une méthode, un style, mais expé­ri­mente à chaque nou­velle pièce, dans un rap­port étroit à une par­ti­tion musi­cale le plus sou­vent jouée en direct. Chaque pro­jet s’ouvre comme un labo­ra­toire éru­dit et sen­sible, creu­sant des ques­tions struc­tu­relles et for­melles à par­tir de la musique, de l’écriture et de la com­po­si­tion. Ne jamais repro­duire, tou­jours repar­tir de zéro quitte à pas­ser de l’expressionnisme, avec une pièce telle que Lui­sance (2008), à des objets plus abs­traits tels que Brea­this­dan­cing (2017) ou Vivace (2018).

« Ques­tion­ner les struc­tures for­melles musi­cales, les époques, les œuvres, entraîne for­cé­ment un regard très dif­fé­rent, affirme le cho­ré­graphe. On ne danse pas pareil sur du Xena­kis (Pléiades, 2011), sur de la musique médié­vale (Nom­brer les étoiles, 2016) ou sur du Arnaud Rebo­ti­ni (Fix Me, 2018). L’endroit des flux, de la ryth­mi­ci­té, ou même de la tech­nique cor­po­relle, le rap­port à la pul­sa­tion, au poids, tout cela doit être remis en ques­tion à chaque fois ».

Au terme d’un pro­ces­sus sou­vent long et dense, chaque nou­velle pièce s’impose d’elle-même comme un objet auto­nome, construi­sant sa propre logique, sa propre vie, sa propre orga­ni­ci­té. Alban Richard éla­bore ses créa­tions en rela­tion avec dif­fé­rents col­la­bo­ra­teurs, anciens et nou­veaux venus, tis­sant ensemble dif­fé­rentes par­ti­tions – gestes, musique, lumière, cos­tumes – et créant ain­si un écha­fau­dage sin­gu­lier. La façon dont il tra­vaille avec les inter­prètes, dans une écri­ture au pla­teau nour­rie d’improvisations contraintes, per­met à cha­cun de déve­lop­per sa propre danse à tra­vers une pré­sence active.

En dia­logue per­ma­nent avec le monde musi­cal, le cho­ré­graphe col­la­bore avec l’ensemble Alla fran­ces­ca, Les Talens Lyriques, les Per­cus­sions de Stras­bourg, l’Ensemble inter­con­tem­po­rain, l’IRCAM et les ensembles Cairn, Ins­tant Don­né et Alter­nance, ain­si que les com­po­si­teurs Arnaud Rebo­ti­ni, Sebas­tian Rivas, Erwan Kera­vec, Jérôme Com­bier, Laurent Per­rier, Raphaël Cen­do, Robin Leduc, Paul Clift, Wen Liu, Mat­thew Barnson…

Cho­ré­graphe pro­lixe, pro­dui­sant plu­sieurs pièces par an, Alban Richard est régu­liè­re­ment invi­té par des bal­lets et des com­pa­gnies à créer des œuvres de com­mande, tant à l’international (Cana­da, Litua­nie, Nor­vège) qu’en France. Il inter­vient éga­le­ment en dehors des salles de spec­tacle – dans des lieux tels que le Louvre, le musée d’Art moderne de la Ville de Paris, le musée du quai Branly–Jacques Chi­rac et le musée Gui­met – pour ima­gi­ner des per­for­mances in situ. Artiste curieux, touche-à-tout, Alban Richard consi­dère son métier comme un arti­sa­nat qui se nour­rit des ren­contres et d’un ques­tion­ne­ment au quo­ti­dien. Chaque nou­velle com­mande lui offre l’opportunité de cher­cher dans des direc­tions inat­ten­dues, de décou­vrir, de res­ter lui-même en apprentissage.

L’ensemble l’Abrupt a été en rési­dence dans une dizaine de lieux (théâtre de Vanves, Centre natio­nal de la danse à Pan­tin, Forum du Blanc-Mes­nil, théâtre Louis Ara­gon de Trem­bay-en-France, scène natio­nale d’Orléans, Prisme centre de déve­lop­pe­ment artis­tique de Saint-Quen­tin-en-Yve­lines, Chaillot – Théâtre natio­nal de la danse, théâtre Paul Eluard à Bezons, théâtre 71 à Mala­koff) tra­vaillant ain­si sur des pro­blé­ma­tiques et des contextes très différents.

C’est fort de toutes ces expé­riences menées en rési­dence, qu’Alban Richard prend la direc­tion du centre cho­ré­gra­phique natio­nal de Caen en Nor­man­die en 2015, avec un pro­jet fon­dé à la fois sur une démarche d’auteur et un tra­vail en lien avec le ter­ri­toire, autour de l’émancipation des publics.

Liste des œuvres

2021

3 Works for 12 | spec­tacle | La Fila­ture – scène natio­nale de Mul­house, Fes­ti­val Musi­ca

2020

La Belle et la Bête (annu­lé) | com­mande | théâtre de Caen

2019

the depar­ted Heart | com­mande | Stu­dio Carte Blanche, Ber­gen (Nor­vège)
Bole­ro ReCom­po­sed | com­mande | Le Quai, CDN Angers Pays de la Loire
For ever Now | créa­tion habi­tants | Opé­ra de Rouen Normandie
His­toire du sol­dat – Stra­vins­ki| com­mande | Phil­har­mo­nie de Paris
Egon Schiele, mis à nu | com­mande | Théâtre de la Pépi­nière, Paris

2018

Touch Me Light­ly | com­mande | La Scène natio­nale d’Or­léans, les 20 ans de l’en­semble Cairn
Fix Me | spec­tacle | Le Cargö, scène de musiques actuelles de Caen, Fes­ti­val Nör­dik Impakt
Vivace | spec­tacle | Théâtre muni­ci­pal d’A­vranches et Salle du Rex à Saint-Hilaire-du-Harcouët
Pareiš­kiu – Bran­dir | com­mande | Klai­pe­dos Dra­mos Tea­tras (Litua­nie)
The Loss of Your Embrace | com­mande | Le Mer­lan – scène natio­nale, Marseille

2017

Une Fan­tôme-Danse | créa­tion habi­tants | Le Tri­dent – scène natio­nale de Cherbourg-en-Cotentin
Brea­this­dan­cing | com­mande | La Pop, Paris

2016

INSANE | créa­tion habi­tants | Comé­die de Caen – CDN de Normandie
Buées | acti­va­tion-per­for­mance | Clu­ny – Musée natio­nal du Moyen-Age de Paris
Prac­tice opus 1 / Prac­tice opus 2 / Prac­tice opus 3 / Prac­tice opus 4 | com­mandes | Théâtre 71 – scène natio­nale de Malakoff
Nom­brer les étoiles | spec­tacle | Théâtre 71 – scène natio­nale de Mala­koff et Théâtre Paul Eluard (tpe) – scène conven­tion­née de Bezons

2015

Suites dan­sées | spec­tacle | Phil­har­mo­nie de Paris
HOK – solo pour ensemble | com­mande | CCN – Bal­let de Lor­raine / Opé­ra de Nancy
Dawnlight/Night:Light | re-création |

2014

Tricks­ters | com­mande | Josette Baiz – Groupe Gre­nade / Grand Théâtre de Provence
Fore­ver­more | créa­tion habi­tants | Théâtre Natio­nal de Chaillot, Paris
Et mon cœur a vu à foi­son | spec­tacle | Théâtre Natio­nal de Chaillot, Paris
Some­how myself sur­vi­ved the night | acti­va­tion-per­for­mance | Musée d’Art moderne, Paris
Com­bus­tion | acti­va­tion-per­for­mance | Musée d’Art moderne, Paris

2013

From afar | créa­tion habi­tants | Prisme d’Elancourt

2012

For each exta­tic ins­tant | créa­tion habi­tants | Scène natio­nale d’Orléans
The weird sis­ters” pro­ject | acti­va­tion-per­for­mance | Abu Dha­bi Art Fair (EAU)
Boire les longs oublis | spec­tacle | Espace des Arts – scène natio­nale, Chalon-sur-Saône
Night:Light | com­mande | IRCAM, Fes­ti­val Mani­feste

2011

Pléiades, un concert de musique et de danse | spec­tacle | Cité inter­na­tio­nale de la danse, Mont­pel­lier Danse
It can’t be dying, it’s too rouge | com­mande | Toron­to Dance Theater

2010

Shake that Devil ! | acti­va­tion-per­for­mance | CDC Paris Réseau

2009

With my limbs in the dark | com­mande | IRCAM
Trois études de sépa­ra­tion : Loin­tainLui­sance – Lacis | spec­tacles | Fes­ti­val Automne en Normandie

2008

A Conspi­ra­cy | com­mande | Vif du Sujet SACD / Châ­teau de Vil­le­bois Lavalette
Lui­sance | spec­tacle | Forum du Blanc-Mes­nil – scène conventionnée

2007

as far as | spec­tacle | MC93 Bobi­gny Ren­contres Cho­ré­gra­phiques de Seine-Saint-Denis
Loin­tain | spec­tacle | Forum du Blanc-Mes­nil – scène conventionnée

2005

dis­perse | spec­tacle | MC93 Bobi­gny Ren­contres Cho­ré­gra­phiques de Seine-Saint-Denis

2004

Down­fall | spec­tacle | CND / Fes­ti­val Faits d’hiver

2002

Sous Sur­veillance | spec­tacle | Fes­ti­val Faits d’hiver

2000

Häft­ling | spec­tacle | Théâtre de l’Étoile du Nord, Fes­ti­val Mou­ve­ments d’automne

1999

Blood Roses | spec­tacle | Fes­ti­val de Sus­ci­nio
Come Out | in situ | Théâtre de Chartres