Centre Chorégraphique National de Caen en Normandie.
Chargement

Avec le festival ]interstice[ rencontre des inclassables

Cycle

Per­for­mances sonores et visuelles + DJ
Focus Mont­réal

Alexis Lan­ge­vin-Tétrault
Inter­fé­rences (string network)

Inter­fé­rences (String Net­work) est une per­for­mance audio­vi­suelle qui explore les pos­si­bi­li­tés d’interprétation d’une œuvre élec­tro-acous­tique en temps réel par l’interaction ges­tuelle avec un jeu de lumière audio- réac­tif qui se dévoile gra­duel­le­ment. Alexis Lan­ge­vin- Tétrault construit un réseau de cordes avec lequel il inter­agit afin de créer son uni­vers sonore. Par cette mise en scène de la rela­tion entre l’humain et la machine, Inter­fé­rences (String Net­work) pré­sente une allé­go­rie du monde moderne glo­ba­li­sé et inter­con­nec­té dans lequel l’individu cherche à tirer un sens de son expé­rience et tente de conser­ver sa liber­té d’action.
Ce pro­jet a été réa­li­sé grâce au sou­tien du Conseil des arts et lettres du Qué­bec, du Châ­teau Éphé­mère – Fabrique Sonore et numé­rique (Car­rières-sous-Pois­sy), de l’Université de Mont­réal, du Conseil de Recherches en Sciences Humaines du Cana­da, du Fonds de Recherche Science et Culture du Qué­bec, du fes­ti­val Exhi­bi­tro­nic (Stras­bourg) et du Centre natio­nal de créa­tion musi­cale Césa­ré (Reims).

Myriam Bleau
Bal­lis­tics

Bal­lis­tics (2019) est une per­for­mance audio­vi­suelle pour cinq inter­faces de pen­dules ins­pi­rée par l’i­ma­ge­rie popu­laire de la science-fic­tion et du mys­ti­cisme. Les objets lumi­neux sans fil, équi­pés de cap­teurs de mou­ve­ment, tracent dans l’es­pace oscil­la­tions, rota­tions et tra­jec­toires ciné­tiques. Exer­cice de soni­fi­ca­tion du geste et de la phy­sique des pen­dules, cette per­for­mance uti­lise la syn­thèse numé­rique modu­laire pour dévoi­ler un envi­ron­ne­ment sonore cor­ro­sif et tex­tu­ral aux rythmes irréguliers.

Nico­las Bernier
trans­fert (299 792 458 m/s)

trans­fert (299 792 458 m/s) est mar­qué par une esthé­tique colo­rée s’opposant au mini­ma­lisme épu­rée des fre­quen­cies, son pré­cé­dent cycle d’œuvres. Loin de l’immaculé blanc de la science, c’est plu­tôt dans la science-fic­tion que cette oeuvre nous plonge. Sou­te­nue par de mul­tiples couches de syn­thé­ti­seurs, la pièce évoque les ambiances ciné­ma­to­gra­phiques de la science-fic­tion des années 80. Sur scène, un dis­po­si­tif de néons aux cou­leurs fluo­res­centes s’anime à la vitesse de la lumière pour créer une œuvre où les rayons forment une méta­phore des voyages (cou­loirs) spa­tio-tem­po­rels tout autant qu’un intri­guant pan­neau de contrôle de vais­seau spa­tial, telle une scène hyper­bo­lique et arti­fi­cielle de science-fiction.

Fred H
DJ

En 1981, Tadao Kiku­mo­to invente la TB-303, un ému­la­teur de basses pour les stu­dios d’enregistrement.
Cette machine est tout d’abord un échec com­mer­cial mais en 1984, trois Djs de Chi­ca­go, Dj Pierre, Span­ky & Herb J avec leur trio Phu­ture s’en servent pour créer un mor­ceau avec des sono­ri­tés encore jamais enten­dues. Acid Tracks était né et révo­lu­tion­na par la suite la House Music entrai­nant dans son sillage de nou­veaux apôtres de la TB-303, Josh Wink, Hard­floor, Arman­do, Dj Esp, etc. Depuis Dj Pierre fait le tour du monde en tant que Dj, sort un nombre incal­cu­lable de maxis et remixe les plus gros artistes de la planète.
Il gère aus­si trois labels, Afro Acid, Jackie Tracks et Afro Deep et c’est sur ce der­nier que Fred.H sort un maxi en avril 2019. Min­dRea­der Ep rend hom­mage à la scène de Chi­ca­go à tra­vers trois mor­ceaux lais­sant la part belle à la TB-303, entre Deep House et Wild Pitch (style de house aus­si inven­tée par Dj Pierre), une bonne manière de fêter le 303 Day et les 35 ans de l’Acid House. Ini­tia­teur des soi­rées House en Nor­man­die au début des années 90, Fred H. fait ses pre­mières armes au club Le Trans­fert aux côtés de Fred­dy, Didier Sin­clair et Jérôme Pac­man. Dis­til­lant une House men­tale et sexy, il écume les scènes fran­çaises depuis bien­tôt 20 ans, du Rex à la Vil­la Rouge en pas­sant par Nör­dik Impakt. Label Mana­ger de Limo­na­da Records et ini­tia­teur du col­lec­tif Min­drea­ders, membre du col­lec­tif M.A.D Brains, il se pro­duit régu­liè­re­ment aux côtés de poids lourds de la scène inter­na­tio­nale (Sili­cone Soul, Djulz, Alex­kid, Dela­no Smith, Zadig, øPhase) où il démontre un sens du dan­ce­floor unique appuyé par une impres­sion­nante culture musicale.

+ Suite

Partenaires

]interstice[ rencontre des inclassables

Dates et lieu

mai 2019

Billetterie

Entrée libre