Centre Chorégraphique National de Caen en Normandie.
Chargement

Depuis la fin du confinement, l’équipe du centre chorégraphique a repris le chemin des bureaux et nous sommes ravis de pouvoir accueillir de nouveau des artistes en résidence. A cette occasion nous proposerons des répétitions publiques durant tout l’été.

En raison de la crise sanitaire actuelle et afin de vous accueillir dans les meilleures conditions, nous rappelons que les réservations pour les événements ayant lieu au ccn même gratuits sont obligatoires – jauge très limitée.
Le port du masque dans nos locaux pour vos déplacements est aussi obligatoire ; du gel hydroalcoolique sera mis à votre disposition aux points d’accueil.

 

[Annulé] BSTRD

Spectacles en partenariats

Sur un mode plutôt abstrait, BSTRD, de la chorégraphe grecque Katerina Andreou – présenté en répétition publique au centre chorégraphique en mars 2018 – s’érige contre tout déterminisme et contre les identités figées une fois pour toute par la liberté d’un geste qui transgresse les frontières et tend vers l’hybridation.

Avec pour seule partenaire de scène une platine vinyle, Katerina Andreou remet en jeu la limite entre autonomie et autorité, conditionnement et libre arbitre. La culture House l’intéresse comme pratique de métissage et pour son rapport à l’origine et l’originalité. BSTRD est un solo où elle joue avec l’idée de l’hybridation dans un effort, sans doute paradoxal, d’échapper à une quelconque identification. Loin de toute idéalisation de la pureté, tout n’est qu’un assemblage de diversités.

Née à Athènes, Katerina Andreou est danseuse et chorégraphe, basée en France. Après ses études en droit à l’Université d’Athènes, elle suit des études en danse à l’Ecole Supérieure de Danse d’Athènes. En 2011 elle intègre ESSAIS, le master en création chorégraphique du Centre National de la danse contemporaine d’Angers (CNDC) dirigé par Emmanuelle Huynh. Elle a fait partie du projet TRANSFABRIK sur les politiques des programmations en France et en Allemagne dirigé par Yvane Chapuis et Franz Anton Cramer et du laboratoire collectif Emanticipation, initié par Emmanuelle Huynh et François Quintin à la Fondation Lafayette Anticipation à Paris. Elle a collaboré avec les artistes DD Dorvillier, Emmanuelle Huynh, Lenio Kaklea, Anna Gaiotti, Ana Rita Teodoro, Dinis Machado et Jocelyn Cottencin. Intriguée par la question de la pédagogie et de la transmission en danse, elle est déjà intervenue à l’Université de Poitiers, à l’Ecole d’Architecture à Nantes et à l’ Ecole des Beaux Arts à Paris. En 2015 elle a reçu la bourse Danceweb pour suivre le festival international ImpulsTanz à Vienne. Sa dernière création A kind of fierce a reçu le PRIX JARDIN D’EUROPE 2016 du festival ImpulsTanz de Vienne. Elle est PANORAMA ARTIST du réseau international DNA- Departures and Arrivals.

+ Suite

Distribution

Chorégraphie et interprétation
Katerina Andreou

Création son
Katerina Andreou en collaboration avec Eric Yvelin

Lumières
Yannick Fouassier

Régie Son
Tal Agam

Durée
50 minutes

Production Mi-Maï / BARK
Coproduction Atelier de Paris CDCN, ONASSIS STEGI, Centre Chorégraphique National d’Orléans, centre chorégraphique national de Caen en Normandie (Accueil-studio), La place de la danse CDCN de Toulouse, Ballet de Marseille.
Partenaires Ménagerie de verre Studiolab, Kunstencentrum BUDA, Réservoir Danse Rennes, ImpulsTanz Festival (résidence Prix Jardin D’Europe) / CN D Pantin (résidence augmentée) / La CABINE (PAD), Monitor Fest Heraklion. Avec le soutien d’ARCADI et de la DRAC Ile-de-France

Partenaires

Avec la Comédie de Caen – CDN de Normandie Festival Ecritures partagées

Avec le soutien de l’ONDA

Dates et lieu

mars 2020

  • 21
    ccn de Caen en Normandie 19h00

Billetterie

Comédie de Caen
Tarifs : 10€ la place ou 15€ la soirée (vendredi ou samedi)
accueil@comediecaen.fr
02 31 46 27 29 (du lundi au vendredi, de 14h à 18h)
www.comediedecaen.com

Presse

  • Ma Culture le 28/06/2018

    Épuisement du corps, fatigue de la musique, érosion du regard, rudesse du geste… BSTRD détient de manière intrinsèque les mêmes enjeux que le précédent solo A kind of fierce. « J’aime ce qui est brut : j’envisage le son et mon corps de la même manière, comme s’ils étaient les outils les plus bruts et les plus sophistiqués en même temps. Il n’y a pas de hiérarchie dans ma tête lorsque je travaille avec ces deux médiums ». Si les danses des deux solos ne sont pas comparables, nous retrouvons cependant dans les deux performances la même hargne dans le geste, la volonté puissante d’un défoulement, du recommencement, de l’épuisement. Cette manière d’envisager le geste spectaculaire de façon expiatoire, la chorégraphe la compare à celle des sportifs « Je suis fascinée par les pratiques sportives, je suis très attachée à l’idée du corps entraîné, surtout lorsqu’il est mis sur une scène, comme dans la boxe. L’idée du match en lui-même m’intéresse moins que ce réseau de forces qui s’accumule, l’entraînement qui est dissimulé mais qui contrôle le tout, le besoin d’évacuation de cette énergie… ».

    Article complet

  • Mouvement le 08/01/2019

    « Dès les premières mesures, l’interprète et chorégraphe grecque Katerina Andreou nous entraîne dans une balade rythmée qui s’immisce en nous comme une transe. BSTRD, son deuxième solo, galope entre les lignes de la musique, jamais tout à fait avec ni tout à fait à l’encontre. »

    Article complet