Centre Chorégraphique National de Caen en Normandie.
Chargement

En raison de problèmes de santé de son interprète principale, les représentations de « blablabla » sont annulées. Pour le report ou le remboursement des places, contactez la billetterie de la Comédie de Caen au 02 31 46 27 29

Eszter Salamon

Accueil studio - répétitions publiques

Danser pour conjurer l’oubli ? Hétérochronie s’inscrit dans la série des « monuments » où, depuis 2014, la chorégraphe Eszter Salamon travaille l’Histoire au corps pour rêver à un nouvel avenir en commun. Composée en écho aux soulèvements populaires de 1848 (le fameux printemps des peuples) jusqu’à aujourd’hui, cette nouvelle création s’articule en deux parties distinctes : une pièce chorégraphique pour 10 danseurs suivie d’une œuvre musicale pour un choeur de 30 personnes, renouvelé dans chaque ville où l’oeuvre est présenté.
Inspirée des catacombes de Palerme, la première partie, « Palermo 1848 », offre une succession de visions hallucinatoires, où les danseurs aux gestes ralentis et aux postures grotesques apparaissent tels des revenants sortis d’un musée des morts. Chargés de la présence des momies, dans des costumes réinterprétés par la créatrice Vava Dudu, les corps des danseurs deviennent les intermédiaires entre les vivants et les morts.
Joué dans l’obscurité, au milieu des spectateurs, la deuxième partie, « Nos révolutions », convoque un chœur de 30 chanteurs autour de la partition du musicien électro-acoustique américain Terre Thaemlitz composée à partir de superposition d’archives sonores de chants révolutionnaires anciens. Ces sons liés aux luttes du passé peuvent-t-ils nous animer aujourd’hui ? Quel désir de transformation nous inspirent-ils ? Le corps et la voix sont ici de puissants vecteurs de questionnements politiques.

 

Eszter Salamon est artiste et performeuse. Elle vit et travaille entre Paris, Berlin, et Bruxelles. Depuis 2001, elle se consacre à la réalisation de solos et de pièces de groupe qui sont présentés dans des centres d’arts du spectacle et des festivals partout dans le monde, parmi lesquels le Centre Pompidou, le Centre Pompidou Metz, le Festival dʼAutomne, le Festival d’Avignon, la Ruhrtriennale, le Holland Festival, The Kitchen New York, le HAU Berlin, le Berlin Documentary Forum, le Kunstenfestivaldesarts, le Kaaitheater à Bruxelles, le Tanzquartier de Vienne, le Kampnagel à Hambourg, le steirischer herbst à Graz, la Dance Triennale Tokyo, le Manchester International Festival, le PACT Zollverein, le Théâtre Nanterre-Amandiers, et le FTA Montréal. Elle est fréquemment invitée à intervenir dans des musées, dont le MoMa, le Centre d’art contemporain Witte de With, la Fondation Cartier, la Fondation Serralves, le Musée d’Art Moderne de Salzbourg, l’Akademie der Künste de Berlin, le Musée Reina Sofia.
Le travail d’Eszter Salamon tourne autour de la chorégraphie comme moyen de navigation entre les différents médias comme le son, le texte, la voix, l’image, les mouvements corporels et les actions. En 2014, elle a commencé une série de pièces qui explorent à la fois la notion de monument et une pratique de spéculation et de réécriture de l’histoire.

+ Suite

Distribution

Conception et direction artistique
Eszter Salamon

 

Coproduction Théâtre Nanterre-Amandiers, HAU Hebbel am Ufer (Berlin), KunstFestspiele (Hannovre), CCN de Caen en Normandie (accueil-studio), Teatro Municipal Do Porto
Remerciements Théâtre de Liège, Budakunstencentrum (Courtrais)
Avec le soutien de la DRAC Ile-de-France

 

Dates et lieu

juin 2019

  • 27
    CCN de Caen en Normandie 19h00

Billetterie

entrée libre – réservations CCN
communication@ccncn.eu
02 31 85 83 95 (du lundi au vendredi, 14h à 18h)