Centre Chorégraphique National de Caen en Normandie.
Chargement

Farmer Train Swirl – étude + TIDE

Spectacles (Programmation)

REPORT – initialement programmés en février et mai 2021

Une double soirée placée sous le signe de l’expérimentation : un solo hybride et inventif, nourri de toutes les influences de la house et un duo d’improvisateurs venus du nord croisant musique et danse.

Fascinant est le geste de Cassiel Gaube, qui tel l’enfant curieux ou l’entomologiste démonte la house pas à pas pour en traquer les influences. Funk, jazz, salsa, claquettes… Le jeune chorégraphe belge, qui a beaucoup fréquenté les clubs et les scènes sauvages, décrypte aujourd’hui ce style à travers Farmer Train Swirl – étude, exhumant les emprunts, isolant les pas et les figures au fil d’une exploration gestuelle qui le mène d’une danse à l’autre. Mais surtout, au terme de cette « étude », le danseur crée un objet chorégraphique en soi, drôle et singulier, engageant à son tour un double processus d’appropriation et de transformation tel qu’il se pratique au cœur de la house. Hybride, riche et complexe, Farmer Train Swirl – étude hésite entre la recherche et le jeu de cache-cache.

Et quand un trompettiste rencontre une danseuse, qu’est-ce qu’ils se disent ? Vivifiant, subtile et drôle, TIDE ouvre un dialogue expérimental entre la chorégraphe islandaise Bára Sigfúsdóttir et le musicien et compositeur norvégien Eivind Lønning. Rompus à l’improvisation depuis des années à travers leurs démarches personnelles, ces deux performeurs partagent la scène pour la première fois. Gravitant l’un autour de l’autre, ils créent ensemble un espace où danse et musique convergent vers une seule et même expérience. Dans un mouvement comparable au ressac de la marée (tide en anglais), gestes et sons s’attirent et se repoussent, chacun s’aventurant sur le terrain et dans la langue de l’autre, dans une connexion et une influence mutuelle constante. Un échange libre et vibrant.

+ Suite

Distribution

Farmer Train Swirl – étude

Conception, interprétation
Cassiel Gaube

Conseil artistique
Liza Baliasnaja, Theo Livesey, Manon Santkin

Durée
40 minutes

Production Hiros
Distribution ART HAPPENS
Coproduction Charleroi danse
Avec le soutien de Vlaamse Gemeenschapscommissie, workspacebrussels, Kunstencentrum BUDA (Kortrijk), KAAP, Kunstenwerkplaats, De School van Gaasbeek

TIDE

Chorégraphie et danse
Bára Sigfúsdóttir

Composition musicale et interprétation
Eivind Lønning

Durée
50 minutes

Production GRIP
Coproduction Kunstenwerkplaats Pianofabriek (Bruxelles)
Soutien kunstencentrum nona (Mechelen, Belgique), Slaturhusid Egilsstadir (Islande), Reykjavik dance atelier (Islande), Scenehuset Oslo (Norvège), Funding for Norwegian and Icelandic Collaboration, Art Council Norway, Flemish Community Commission et Mobility Fund of the Nordic Culture Point
Diffusion internationale A propic – Line Rousseau et Marion Gauvent

Partenaires

avec le soutien de l’Onda –  Office national de diffusion artistique

Avec le soutien de la Ville de Caen, label Caen Nordic

Dates et lieu

septembre 2021

  • 15
    ccn de Caen en Normandie 20h00

Billetterie

Tarif unique 8€

Billetterie

Billetterie Weezevent

Presse

  • Sceneweb.fr le 01/06/2021

    Qu’amène-t-il à la house ? Cassiel Gaube en décrypte l’écriture : isoler les pas et figures, comprendre les filiations, cerner les hybridations. Puis les adapter, les faire muter, les enchaîner, les articuler. Réinventer. Cassiel Gaube compose une danse house d’auteur. Superbement déliée dans son corps élancé, la voici rendue parfaitement lisible, dans le solo Farmer Train Swirl – Étude (assortiment peu traduisible de trois intitulés de pas).

    Article complet

  • Que faire à Paris ? le 01/03/2021

    Bára Sigfúsdóttir est une chorégraphe et danseuse islandaise, Eivind Lønning un compositeur et trompettiste norvégien. Pour cette pièce, qui convoque l’entrelacement serré de la musique et de la danse, ils forment un duo en interaction constante, vibrante. Entre eux, les frontières se font poreuses. Eivind Lønning danse avec sa trompette, produisant du souffle et du son autant que de la musique, tandis que Bára Sigfúsdóttir transforme son corps en instrument. Elle s’attache à isoler les segments qui le forment, pieds, mains, et leur donne une vie propre. Comme la marée (tide) monte et descend en fonction des forces de gravité de la lune et du soleil, la pièce joue des sensations et des attractions et donne à voir le mouvement profond d’une relation.

découvrez notre programmation Automne 2021 2021.ccncn.eu découvrez notre programmation Automne 2021 2021.ccncn.eu découvrez notre programmation Automne 2021 2021.ccncn.eu découvrez notre programmation Automne 2021 2021.ccncn.eu découvrez notre programmation Automne 2021 2021.ccncn.eu découvrez notre programmation Automne 2021 2021.ccncn.eu découvrez notre programmation Automne 2021 2021.ccncn.eu découvrez notre programmation Automne 2021 2021.ccncn.eu découvrez notre programmation Automne 2021 2021.ccncn.eu découvrez notre programmation Automne 2021 2021.ccncn.eu