Centre Chorégraphique National de Caen en Normandie.
Chargement

La BIG PARTY

Soirée de lancement 2019

Spectacles en partenariats

  • 18h30 Apé­ro-ins­crip­tion Créa­tion habi­tants 2019
    avec Méla­nie Per­rier, artiste asso­ciée 2018

Une qua­trième aven­ture débute cet automne avec la cho­ré­graphe Méla­nie Per­rier. Ouverte à 40 habi­tants à par­tir de 17 ans, cette créa­tion se dérou­le­ra sur 7 week-ends de tra­vail avant une pre­mière au mois de mai. Seules les per­sonnes pré­sentes pour­ront s’inscrire à ce pro­jet. Vous pour­rez ensuite res­ter pour la suite de la soi­rée !

  • 19h30 La BIG PARTY
    Elle sera pla­cée sous le signe d’une hos­pi­ta­li­té festive.

Concoc­tée avec une table ronde d’associations que nous sou­te­nons ou avec les­quelles nous avons tra­vaillé : l’atelier des artistes en exil (aa‑e), le col­lec­tif PEROU, qui en 2017 lan­çait le mani­feste « la France peut accueillir toute l’hospitalité du monde » et archive depuis lors toute une somme de gestes hos­pi­ta­liers, le BAAM le Bureau d’Accueil et d’Accompagnement des Migrants qui a déve­lop­pé entre autre un accueil spé­ci­fique LGBT et Asti 14 avec qui nous avons col­la­bo­ré pour une soi­rée de levée de fonds ; ce début de soi­rée invi­te­ra à nous pen­cher sur la ques­tion : un accueil « sur mesure » indi­vi­duel, spé­ci­fique, peut-il mettre en dan­ger l’accueil inconditionnel ?
A‑t-on besoin de s’identifier pour accueillir digne­ment ? Indi­vi­dua­li­ser, par­ler d’un artiste avant de par­ler d’un exi­lé, n’est ce pas prendre le risque d’abandonner l’universel pour l’individu à l’heure où le droit d’asile est lui même de plus en plus conditionnel.

Marie-Laure Mal­ric, jour­na­liste, en sera la modératrice.
Cette table ronde se clô­tu­re­ra par une per­for­mance de Kubra Kha­de­mi, artiste afghane.

Au pro­gramme éga­le­ment : des ate­liers de pra­tique autour de danses d’hier et d’aujourd’hui – un de hip hop avec William Mes­si ON2H et un de danse orien­tale contem­po­raine avec Assia Guem­ra.

C’est ACID ARAB ensuite qui pren­dra les manettes d’un dj set, ce groupe pari­sien fon­dé par les DJ Gui­do Minis­ky et Her­vé Car­val­ho qui marie avec bon­heur musique élec­tro et sono­ri­tés du monde oriental.

  • 19h30 – 20h30 : Table ronde avec une per­for­mance de Kubra Kha­de­mi – ins­crip­tions sur place
    21h00 – 21h30 : Pré­sen­ta­tion de l’année 2019 du CCN 
    21h30 – 22h30 : Ate­liers de hip-hop avec William Mes­si et de danse orien­tale contem­po­raine avec Assia Guem­ra – ins­crip­tions sur place
    22h30 à 1h30 du matin : ACID ARAB dj set – entrée libre

Joyeuse et libre, ouverte à tous, à l’image du CCN, la Big Par­ty augure d’une sai­son tout à la fois mili­tante et fes­tive ! 

Appor­tez un effet per­son­nel en tis­su (tee-shirt, sac, écharpe…) et per­son­na­li­sez-le gra­tui­te­ment aux cou­leurs 2019 du centre cho­ré­gra­phique grâce à notre stand de séri­gra­phie en live réa­li­sée par Mur­mu­res­treet !

+ Suite

Distribution

L'atelier des artistes en exil
L’Europe assiste sur son territoire au plus grand mouvement de population de ses soixante-dix dernières années. Parmi ces personnes se trouvent des artistes contraints de fuir leur pays. Parce que réfugié n’est pas un métier, que le rôle de l’art est celui de dire et de montrer ce qui dérange et de faire entendre la voix des opprimés, que c’est à travers la voix de ses artistes que les cultures des pays en péril peuvent continuer à se perpétuer, il est important que les artistes puissent continuer à exercer leur art.
C’est pourquoi l’atelier des artistes en exil se propose d’identifier des artistes en exil de toutes origines, toutes disciplines confondues, de les accompagner en fonction de leur situation et de leurs besoins, de leur offrir des espaces de travail et de les mettre en relation avec des professionnels (réseau français et européen), afin de leur donner les moyens d’éprouver leur pratique et de se restructurer.
L’atelier des artistes en exil développe également son propre festival pluridisciplinaire, Visions d’exil, en co-construction avec des lieux partenaires.

Le BAAM
a été créé en novembre 2015 à l’initiative d’un groupe de soutiens solidaires, suite à l’évacuation du lycée Jean Quarré dans le 19e arrondissement de Paris.
Au cours de l’été 2015, ce lycée désaffecté a été occupé par plus de 900 migrant.e.s venu.e.s d’Afghanistan, d’Iran, d’Érythrée, du Soudan, d’Éthiopie entre autres pays, fuyant la guerre, les massacres, les dictatures, les désastres économiques et écologiques. Depuis cette évacuation, nous sommes présent.e.s sur les campements de rue et lors de situations d’urgences.
Nous sommes juristes, enseignant.e.s, étudiant.e.s, travailleuses et travailleurs sociaux, artistes, journalistes, chômeurs et chômeuses, français ou étrangers, animé.e.s par la même volonté d’accueillir dignement les personnes migrantes.

Marie-Laure Malric,
comédienne et metteuse en scène de théâtre, est devenue depuis 2015 l'une des voix qui décrit le quotidien et les difficultés des exilés, des associations, des collectifs autour de la question migratoire en France. Son engagement personnel et sa connaissance du terrain, l’ont conduit depuis un an à intervenir de plus en plus souvent désormais comme journaliste sur la question de l’accueil des réfugiés en France. Elle intervient actuellement comme journaliste dans la performance artistique « ACTION » de Yan Duyvendak qui se produit en France et en Suisse. Ce travail l’a conduit à interroger sur différents territoires, les acteurs locaux ainsi que les exilés pour faire un point sur la situation actuelle et les difficultés de chacun. Elle est par ailleurs l’une des porte-parole du CNR (collectif pour une nation refuge) qui regroupe de nombreuses associations venant en aide aux exilés à travers la France

Assia Guemra,
En 2000, elle met en place la première Formation de Formateurs en Danse Orientale Contemporaine et la 1ère Certification Internationale d’Etudes en Danse en France avec le CID – Unesco. Son influence dans le domaine artistique lui permet d’intervenir de manière récurrente dans des séminaires dans le domaine de l'art thérapie – notamment en Europe et au Canada avec Guy Corneau, Georges Colleuil, à l’Université IFGAP, formation en art thérapie – mais aussi comme consultante pour l’UNESCO, elle aussi est membre du Conseil International de la Danse, partenaire officiel de l’Unesco.

Dates et lieu

novembre 2018

  • 09
    CCN de Caen en Normandie 19h30

Billetterie

Table ronde - Ateliers – Dj set
Entrée libre – inscriptions sur place le soir même !
Foodtrucks, boissons et goodies !

Événement associé