Centre Chorégraphique National de Caen en Normandie.
Chargement

La figure du groupe : Peeping Tom et Thomas Hauert

Cycle

« Parlons danse ! » est un parcours associant spectacles, rencontres et ateliers initié par le théâtre de Caen en partenariat avec le centre chorégraphique national de Caen en Normandie, autour de leur programme commun.
Conçus en lien avec la représentation, ces rendez-vous gratuits et ouverts à tous, menés par différentes personnalités du monde de la danse, prolongent le spectacle en abordant les œuvres sous un angle à la fois théorique et physique. Il s’agit de découvrir le parcours d’un ou plusieurs artistes ou d’explorer des thématiques communes par le biais de rencontres suivies d’ateliers de pratique corporelle offrant un point de vue complémentaire sur l’œuvre et sur la danse.
Accessibles à tous et sans considération de niveau, ils s’adressent en principe aux mêmes personnes. Après le Sacre du printemps et le bûto la saison dernière, le théâtre de Caen et le ccn vous convient à interroger la figure du solo, à travers les pièces de la sud-africaine Robyn Orlin, puis celle du groupe, autour des spectacles des belges Peeping Tom et ZOO/Thomas Hauert.

 

D’émergence récente, la danse contemporaine belge a toujours été très internationale. Jusqu’en 1995 et la création de l’école P.A.R.T.S à Bruxelles, par la chorégraphe Anne Teresa de Keersmaeker, il n’y a pas de réel lieu de formation en Belgique. Les compagnies tels que Rosas et les Ballets C. de la B. recrutent partout dans le monde. Les danseurs étrangers se sont ensuite installés et ont créé des compagnies, donnant ainsi cette couleur internationale à la danse belge. Or, s’inquiète Lieve Dierckx, avec la montée du parti nationaliste N.V.A en Flandres, « la donne pourrait changer.
Il pourrait s’avérer plus difficile pour une compagnie étrangère de percevoir des aides… » note-t-elle.
Le Suisse Thomas Hauert ainsi que le Français Franck Chartier et l’Argentine Gabriela Carrizo, les deux fondateurs de Peeping Tom, sont un parfait exemple de cet internationalisme. Hauert et Chartier sont arrivés à Bruxelles par la compagnie Rosas, Carrizo par les Ballets C. de la B. et Needcompany.
Longtemps enseignant à P.A.R.T.S, Thomas Hauert a influencé toute une génération de danseurs d’approche plutôt conceptuelle par sa recherche en improvisation. Thomas Hauert, dont la compagnie ZOO fête ses 20 ans, base son travail sur une longue complicité avec les mêmes danseurs. Avec Peeping Tom, dont la première pièce Caravana, date de 1999, on est également face à un groupe très organique — « parfois même au détriment de l’individu » — mais dans une veine danse théâtre tendant à l’hyperréalisme.

+ Suite

Informations

Lundi 16 avril au centre chorégraphique national de Caen en Normandie
19h : « Parlons Danse ! » autour de la question Existe-t-il une danse belge internationale ? en présence de Lieve Dierckx, auteure et critique de danse
20h : Atelier de danse avec Anne Mousselet, danseuse et chorégraphe, ancienne interprète pour Anne Terese de Keersmaeker

Les spectacles :
Mardi 16 et mercredi 17 janvier au théâtre de Caen
20h : Vader de Peeping Tom

Mardi 05 et mercredi 06 juin au centre chorégraphique
20h : inaudible de ZOO/Thomas Hauert

Partenaires

Avec le théâtre de Caen

Dates et lieu

avril 2018

  • 16
    CCN de Caen en Normandie 19h00

Billetterie

Entrée libre sans réservations pour les conférences
Réservations obligatoires pour les ateliers au 02 31 30 48 00 – billetterie@theatre.caen.fr

Événement associé