Centre Chorégraphique National de Caen en Normandie.
Chargement

La figure du groupe : Peeping Tom et Thomas Hauert

Cycle

« Par­lons danse ! » est un par­cours asso­ciant spec­tacles, ren­contres et ate­liers ini­tié par le théâtre de Caen en par­te­na­riat avec le centre cho­ré­gra­phique natio­nal de Caen en Nor­man­die, autour de leur pro­gramme commun.
Conçus en lien avec la repré­sen­ta­tion, ces ren­dez-vous gra­tuits et ouverts à tous, menés par dif­fé­rentes per­son­na­li­tés du monde de la danse, pro­longent le spec­tacle en abor­dant les œuvres sous un angle à la fois théo­rique et phy­sique. Il s’agit de décou­vrir le par­cours d’un ou plu­sieurs artistes ou d’explorer des thé­ma­tiques com­munes par le biais de ren­contres sui­vies d’ateliers de pra­tique cor­po­relle offrant un point de vue com­plé­men­taire sur l’œuvre et sur la danse.
Acces­sibles à tous et sans consi­dé­ra­tion de niveau, ils s’adressent en prin­cipe aux mêmes per­sonnes. Après le Sacre du prin­temps et le bûto la sai­son der­nière, le théâtre de Caen et le ccn vous convient à inter­ro­ger la figure du solo, à tra­vers les pièces de la sud-afri­caine Robyn Orlin, puis celle du groupe, autour des spec­tacles des belges Pee­ping Tom et ZOO/Thomas Hauert.

D’émergence récente, la danse contem­po­raine belge a tou­jours été très inter­na­tio­nale. Jusqu’en 1995 et la créa­tion de l’école P.A.R.T.S à Bruxelles, par la cho­ré­graphe Anne Tere­sa de Keers­mae­ker, il n’y a pas de réel lieu de for­ma­tion en Bel­gique. Les com­pa­gnies tels que Rosas et les Bal­lets C. de la B. recrutent par­tout dans le monde. Les dan­seurs étran­gers se sont ensuite ins­tal­lés et ont créé des com­pa­gnies, don­nant ain­si cette cou­leur inter­na­tio­nale à la danse belge. Or, s’inquiète Lieve Dier­ckx, avec la mon­tée du par­ti natio­na­liste N.V.A en Flandres, « la donne pour­rait changer.
Il pour­rait s’avérer plus dif­fi­cile pour une com­pa­gnie étran­gère de per­ce­voir des aides… » note-t-elle.
Le Suisse Tho­mas Hauert ain­si que le Fran­çais Franck Char­tier et l’Argentine Gabrie­la Car­ri­zo, les deux fon­da­teurs de Pee­ping Tom, sont un par­fait exemple de cet inter­na­tio­na­lisme. Hauert et Char­tier sont arri­vés à Bruxelles par la com­pa­gnie Rosas, Car­ri­zo par les Bal­lets C. de la B. et Needcompany.
Long­temps ensei­gnant à P.A.R.T.S, Tho­mas Hauert a influen­cé toute une géné­ra­tion de dan­seurs d’approche plu­tôt concep­tuelle par sa recherche en impro­vi­sa­tion. Tho­mas Hauert, dont la com­pa­gnie ZOO fête ses 20 ans, base son tra­vail sur une longue com­pli­ci­té avec les mêmes dan­seurs. Avec Pee­ping Tom, dont la pre­mière pièce Cara­va­na, date de 1999, on est éga­le­ment face à un groupe très orga­nique — « par­fois même au détri­ment de l’individu » — mais dans une veine danse théâtre ten­dant à l’hyperréalisme.

+ Suite

Informations

Lundi 16 avril au centre chorégraphique national de Caen en Normandie
19h : « Parlons Danse ! » autour de la question Existe-t-il une danse belge internationale ? en présence de Lieve Dierckx, auteure et critique de danse
20h : Atelier de danse avec Anne Mousselet, danseuse et chorégraphe, ancienne interprète pour Anne Terese de Keersmaeker

Les spectacles :
Mardi 16 et mercredi 17 janvier au théâtre de Caen
20h : Vader de Peeping Tom

Mardi 05 et mercredi 06 juin au centre chorégraphique
20h : inaudible de ZOO/Thomas Hauert

Partenaires

Avec le théâtre de Caen

Dates et lieu

avril 2018

  • 16
    CCN de Caen en Normandie 19h00

Billetterie

Entrée libre sans réservations pour les conférences
Réservations obligatoires pour les ateliers au 02 31 30 48 00 – billetterie@theatre.caen.fr

Événement associé