Centre Chorégraphique National de Caen en Normandie.
Chargement

I M P O R T A N T
Suite aux annonces gouvernementales instaurant un nouveau confinement national, les événements suivants sont annulés :

 

📍Au travail, épisodes 1 & 2 – 02+09.11

📍La Belle et la Bête – 06.11

📍Soirée Déclic x CCN – 07.11

📍Soirée Panorama – 19.11

📍Week-end Breathlab#3 – 21+22.11

📍Soirées Danse et vin – 26+27.11

📍Masterclass de Dominique Jégou – 28+29.11

📍Soirée Ricochets – 01.12

⚠️ La Masterclass d’Alban Richard à l’Atelier de Paris / CDCN du 16 au 20.11 est maintenue


Le centre chorégraphique reste joignable par mail et par téléphone ; l’équipe renouvelle toute sa solidarité à l’ensemble des intermittent.e.s, artistes et des professionnel.le.s touché.e.s.
A très vite au centre chorégraphique pour de nouveaux moments partagés ensemble.

Loïc Perela

Accueil studio - répétitions publiques

Le travail de Loïc Perela procède d’une logique de la sensation. En parfait alchimiste, le chorégraphe met en place un espace, des corps, du son, de la lumière, des événements, des limites temporelles pour que différents phénomènes puissent se manifester et atteindre les visiteurs. Les notions de transformation et de fluidité seront au cœur de Poly qui s’affirme comme un paysage mouvant afin d’ouvrir les sens et les esprits. Avec cette nouvelle pièce, Loïc Perela exprime le désir de déconstruire les attendus trop restrictifs de l’identité sociale, de l’espace et du temps. Chacun, chaque situation, affirme Perela, contient une somme de possibles qui nous demeurent souvent cachés. Combinant ces possibles dans un mouvement perpétuel, Poly s’annonce comme une expérience libératrice, la promesse de relations plus douces. Polyphonie des sons, des corps, des perceptions, des sensations, des significations… Le préfixe « poly » qui vient du grec « plusieurs » est à comprendre ici moins en terme de quantité que de qualité. Les sons produits par les mouvements, les frottements, la respiration, les pas, les voix aussi, seront enregistrés et transformés. Idem pour la lumière et les corps. La pièce sera portée par cinq interprètes.

Chorégraphe français basé à Rotterdam, Loïc Perela est un artiste européen relativement méconnu dans son pays d’origine. Formé à la danse classique à l’ENSDM de Marseille puis au CNSMDP de Paris, il a travaillé comme danseur pour différentes compagnies européennes — IT dansa à Barcelone, Donlon Dance Company à Saarbrücken et la Scapino Ballet à Rotterdam — de 2004 à 2008, date à laquelle il s’est installé en Hollande et a débuté ses propres projets comme chorégraphe indépendant. En résidence au sein de Dansateliers à Rotterdam depuis 2012, Loïc Perela a reçu le prix de l’émergence des Dutch Dance Days, en 2015. Aujourd’hui il enseigne le ballet pour différentes compagnies et académies à travers les Pays Bas. Engagé dans une démarche expérimentale centrée sur les sensations, le chorégraphe place le corps du spectateur au centre du processus et créé des événements visant à déplacer l’espace, le temps, le son, les corps et les esprits.

+ Suite

Distribution

Conception, Chorégraphie
Loïc Perela

Interprètes
Paulina Vogel, Lisa Kasman, Laurent Delom de Mézerac, Dominik Feistmantl, Nicole van de Berg

Dramaturgie
Anne Kersting

Régisseur son
Valentijn Berkhout

Création lumière
Ellen Knops

Creative Manager
Agnese Rosati

Coproduction Stichting Colab et centre chorégraphique national de Caen en Normandie (Accueil-studio)
Soutien Ville de Rotterdam
Loïc Perela est soutenu par Dansateliers Rotterdam

Dates et lieu

février 2020

  • 27
    ccn de Caen en Normandie 19h00

Billetterie

entrée libre – réservations CCN
communication@ccncn.eu
02 31 85 83 95 (du lundi au vendredi, 14h à 18h)