Centre Chorégraphique National de Caen en Normandie.
Chargement

Madeleine Fournier

Accueils-studio

Dans la suite de son solo Labou­rer, consa­cré à la tra­di­tion­nelle bour­rée mais aus­si au rap­port à la terre, Made­leine Four­nier pré­pare une pièce pour cinq inter­prètes inti­tu­lée La Cha­leur où la voix et le groupe occupent une place pré­pon­dé­rante. La Cha­leur se pré­sente comme une pièce visuelle, musi­cale et cho­ré­gra­phique pui­sant à dif­fé­rentes sources. Ain­si la cho­ré­graphe Made­leine Four­nier, ici éga­le­ment inter­prète, envi­sage la dra­ma­tur­gie de la pièce à par­tir d’une col­lec­tion de mor­ceaux issus du réper­toire baroque. Elle s’intéresse aus­si à la notion de mytho­lo­gie, aux muses et à la figure du soleil pour nour­rir le socle ima­gi­naire de La Cha­leur. C’est le groupe en tant que chœur qui ali­mente les pre­mières recherches. « Chœur » et « cho­ré­gra­phie » ont la même ori­gine éty­mo­lo­gique, observe Made­leine Four­nier. Chœur vient de cho­ros (danse) et cho­ré­gra­phie vient de kho­reía (danse en chœur) : le chœur antique danse et chante indis­tinc­te­ment. La voix est ici abor­dée comme un phé­no­mène phy­sique de l’intérieur du corps vers l’extérieur. « Par nos voix, par nos souffles, nous don­ne­rons à voir, à entendre, à sen­tir l’es­pace sonore et phy­sique invi­sible qui nous relie, explique l’artiste. C’est par le chant que nous pour­rons à la fois être l’environnement et être les autres ». Son com­plice Jonas Ché­reau sera de la par­tie comme inter­prète. Le musi­cien Clé­ment Ver­cel­let­to, déjà pré­sent sur Labou­rer, signe­ra le dis­po­si­tif sonore et visuel vibrant, en réso­nance avec l’espace et les lumières conçus par Nico­las Marie.

For­mée au CRR de Paris et au CNDC d’Angers, Made­leine Four­nier a col­la­bo­ré avec dif­fé­rents cho­ré­graphes et artistes visuels en France, en Alle­magne, en Bel­gique et au Por­tu­gal, notam­ment Odile Duboc, Emma­nuelle Huynh, Boris Achour, Loïc Tou­zé, Fabrice Lam­bert, Rémy Héri­tier, Léa Drouet, David Marques. Paral­lè­le­ment, elle a col­la­bo­ré pen­dant plu­sieurs années avec Jonas Ché­reau. Ensemble ils ont créé Les inter­prètes ne sont pas à la hau­teur, Sexe sym­bole (pour appro­fon­dir le sens du terme), Sous-titre, Par­tout, ain­si que le film 306 Manon réa­li­sé par Tama­ra Seil­man. En 2018 elle créé le solo Labou­rer ain­si qu’une forme à la fois chan­tée et dan­sée, en col­la­bo­ra­tion avec Cathe­rine Her­shey, inti­tu­lée Cathe­rine und Made­leine : Zwei Pal­mi­tos. Son tra­vail se déve­loppe en lien étroit avec la musique expé­ri­men­tale, le chant, la danse, la per­for­mance et le végé­tal ce qui l’in­vite à col­la­bo­rer avec des artistes de dif­fé­rentes dis­ci­plines. Elle aime obser­ver com­ment le contexte : le jar­din, le théâtre, la salle de concert, la gale­rie, le ciné­ma, et les codes qui y sont asso­ciés agissent et font réson­ner autre­ment la forme performative.

+ Suite

Distribution

Chorégraphie
Madeleine Fournier

Interprétation
Jonas Chéreau, Madeleine Fournier, Catherine Hershey, Corentin Le Flohic, Johann Nöhles

Regard extérieur / assistant chorégraphe
David Marques

Lumière
Nicolas Marie

Création sonore et musicien
Clément Vercelletto

Reprise musique en alternance avec
Sébastien Finck

Coaching vocal
Jean-Baptiste Veyret-Logerias

Costumes
Valentine Solé

Objets
Andrea Baglione

Régisseur général
Samson Milcent

Administratrice de production
Margot Guillerm

Production ODETTA
Soutien à la production et à la diffusion Parallèle – Pôle de production international pour les pratiques émergentes, Marseille
Coproduction NEXT Festival (Eurometropolis Lille-Kortrijk-Tournai/BE-FR), Kunstencentrum BUDA, Atelier de Paris / CDCN, Pôle Sud – CDCN Strasbourg, Le Phare Centre chorégraphique national du Havre Normandie, Charleroi Danse Centre chorégraphique de Wallonie-Bruxelles, centre chorégraphique national de Caen en Normandie (Accueil-studio), TU Nantes, Service culturel de la Norville, Be my guest réseau international pour les pratiques émergentes
Accueil studio/Soutiens Montévidéo Marseille, Pôle Sud – CDCN Strasbourg délocalisé à Bouxwiller en partenariat avec le Théâtre du Marché aux grains, atelier de fabrique artistique.

Ce projet a reçu le soutien de la Drac Ile-de-France au titre de l’aide au projet et de l’aide à la création de la Région Ile-de-France
Du programme Unternehmen dans la culture ! - 2020
La SPEDIDAM est une société de perception et de distribution qui gère les droits des artistes interprètes en matière d'enregistrement, de diffusion et de réutilisation des prestations enregistrées.
L'ADAMI gère et fait progresser les droits des artistes-interprètes en France et dans le monde. Elle les soutient également financièrement pour leurs projets de création et de diffusion

Dates et lieu

octobre 2020

  • 01
    Le Phare, CCN du Havre Normandie 19h00

Billetterie

La chorégraphe Madeleine Fournier sera en Accueil-studio dans les deux Centres chorégraphiques nationaux normands en 2020 : en août à Caen puis en septembre au Havre. La résidence au Havre sera l’occasion de découvrir une étape plus avancée de son travail et de croiser les publics de nos deux CCN.

⚠️ En raison d'un épisode météorologique violent ayant causé des dégâts matériels au Phare, et dans la rue des Briquetiers, la répétition publique - Appel de phare de Madeleine Fournier prévue le jeudi 1er octobre au Havre est annulée. ⚠️