Centre Chorégraphique National de Caen en Normandie.
Chargement

Mathieu Deslandes : Letkiss

Bourse d’écriture

« Myriam, le per­son­nage prin­ci­pal du roman que je suis en train d’écrire, ne sait s’exprimer qu’avec son corps. Elle veut être dan­seuse clas­sique. Elle est sur le point d’y par­ve­nir quand un grave acci­dent bou­le­verse ses pro­jets. Elle devient dan­seuse de caba­ret. Elle danse dans les boîtes à la mode, aus­si, et s’y fait remar­quer. En 1964, alors que déferle en Europe la mode du let­kiss, une danse en ligne ins­pi­rée du folk­lore fin­lan­dais, elle enre­gistre un 45-tours. Le suc­cès est aus­si spec­ta­cu­laire qu’éphémère.

À Caen, je veux obser­ver des corps en train de s’exercer, écou­ter les aspi­ra­tions et les dif­fi­cul­tés de dan­seurs, m’imprégner de leur ima­gi­naire et de leurs gestes et ain­si nour­rir mon récit, dans lequel on suit un corps mar­qué par des années d’apprentissage et de dis­ci­pline, un acci­dent, une réédu­ca­tion, de nou­veaux appren­tis­sages, des bles­sures… Un corps tour à tour libre et contraint, puis­sant et empê­ché, mais tou­jours en mou­ve­ment. Et offert aux regards des autres. »

+ Suite