Centre Chorégraphique National de Caen en Normandie.
Chargement

[Annulé] Pulse Constellations

Spectacles (Programmation)

Explo­rant les limites entre le dan­sable et l’audible, l’Américain Gabriel Schen­ker met en pièce une œuvre musi­cale élec­tro­nique des années 1970 avec une pré­ci­sion toute minimaliste.

Pulse Constel­la­tions, pre­mière créa­tion solo du dan­seur Gabriel Schen­ker, prend appui sur une œuvre de musique élec­tro­nique du com­po­si­teur amé­ri­cain John McGuire, Pulse Musi­cIII. Cette pièce de 1978, faite de blocs répé­ti­tifs et de mul­tiples couches, est elle-même née d’une image sonore de mou­ve­ments dans l’espace. Com­plexe, elle com­bine une grande varié­té de tem­pos, de pul­sa­tions et de mélo­dies en plu­sieurs sec­tions à la fois indé­pen­dantes et étroi­te­ment reliées. Explo­ra­teur autant que dan­seur, le cho­ré­graphe Gabriel Schen­ker s’aventure dans l’écriture au mil­li­mètre de la par­ti­tion pour la décons­truire et en pro­po­ser une nou­velle réso­nance à tra­vers le mou­ve­ment. S’immisçant à l’intérieur des lignes ryth­miques, dis­sé­quant sa com­plexi­té par une ges­tuelle fluide, aérienne et dyna­mique, il avance sur une ligne de crête invi­sible, dia­lo­guant avec la musique et comme tra­ver­sé par elle, dans un état de corps par­fois proche de la transe.
Né aux États-Unis, Gabriel Schen­ker a gran­di à Rio de Janei­ro et a vécu plu­sieurs années à Bruxelles où il s’est for­mé à P.A.R.T.S, l’école fon­dée par Anne Tere­sa de Keers­mae­ker, cho­ré­graphe avec laquelle il a éga­le­ment tra­vaillé. Avec ce pre­mier solo très remar­qué, Gabriel Schen­ker montre une curio­si­té fer­tile pour la struc­ture de la musique, éclai­rant une dimen­sion à la fois mathé­ma­tique et orga­nique. Les recherches en phi­lo­so­phie menées en paral­lèle par Gabriel Schen­ker, au sein du pro­jet Moving-Thin­king, ont cer­tai­ne­ment nour­ri Pulse Constel­la­tions.

+ Suite

Distribution

Conception, performance
Gabriel Schenker

Musique
Pulse Music III, John McGuire

Conseillère artistique
Chrysa Parkinson

Durée
30 minutes

Coproduction STUK, TAKT/Provinciaal Domein Dommelhof, Tanzhaus Zürich (CH)
Résidences Charleroi Danses, BUDA
Merci à Salva Sanchis (Kunst/werk), Pierre Slinckx, Sarah Ludi

Partenaires

BORD DE SCÈNE
Rencontre avec l'équipe à l'issue du spectacle.

Dates et lieu

février 2021

  • 05
    ccn de Caen en Normandie 20h00

Billetterie

événement annulé