Centre Chorégraphique National de Caen en Normandie.
Chargement

[Annulé] Rebota rebota y en tu cara explota

ça rebondit ça rebondit et ça t'éclate en pleine face

Spectacles en partenariats

Avec Rebo­ta Rebo­ta y en tu cara explo­ta (ça rebon­dit, ça rebon­dit et ça t’explose à la figure), les artistes espa­gnols Agnés Mateus et Quim Tar­ri­da cherchent à faire réagir le public contre l’indifférence géné­rale qui accom­pagne la lita­nie de meurtres de femmes dans leur pays. « La vie devrait nous explo­ser au visage plus sou­vent » pré­viennent ces tenants d’un théâtre très phy­sique qui mêle texte et images choc pour décryp­ter la vio­lence moderne.

La vie devrait nous explo­ser au visage plus souvent…
Nous sommes des cen­taines de mil­liers à sor­tir dans la rue pour célé­brer le foot­ball. Nous man­geons les déchets plas­tiques que l’on jette dans l’estomac des pois­sons, qu’on cui­sine ensuite pour le dîner. Nous ven­dons des appar­te­ments à des prix qui nous sont inac­ces­sibles, pour ensuite aller mani­fes­ter contre le tou­risme. Nos amis sont deve­nus des poli­ti­ciens qui habitent main­te­nant dans leurs bureaux. Dans le pays dans lequel nous vivons, on assas­sine des femmes, à rai­son de deux par semaine depuis bien­tôt dix ans, et nous (les femmes) devons conti­nuer à nous défendre et à nous jus­ti­fier. Mal­gré cela, à chaque décès on ne manque jamais la minute de silence devant les mairies.

Nous, les femmes, on ne « perd » pas la vie, non : on nous assas­sine. Appe­lons les choses par leurs noms. On ne devrait pas avoir peur des mots tels que : meurtre, sui­cide, mort, canu­lar, merde, méta­stase, leu­cé­mie, chauve, gros, acné, pus, hémor­roïdes, caca, asphyxie, mépris, avor­te­ment, eutha­na­sie, poly­ga­mie, mères por­teuses, adul­tère, vomi, crottes-de-nez, colo­sco­pie et amour.

Par­lons de notre inac­ti­vi­té, des actions faites par des per­sonnes qui changent le monde petit-à-petit, de notre négli­gence et de l’espoir qui nous reste, de notre manque d’amour, de ma tyran­nie ; dont per­sonne ne connaît l’existence mais que cer­tains subissent, de la vio­lence, ma vio­lence, ta violence…
…la vie devrait nous explo­ser au visage plus souvent.
Agnés et Quim

+ Suite

Distribution

Conception et mise en scène
Agnés Mateus et Quim Tarrida

Interprète
Agnès Mateus

Collaborateurs
Pablo Domichovski et one extra

Espace sonore et audiovisuel
Quim Tarrida

Espace de lumières
Carles Borràs

Équipement technique
Carles Borras et Quim Tarrida

Durée
1h15

Coproduction Festival TNT – Terrassa Noves Tendències 2017, de l’Antic Teatre (Barcelona) et de Konvent (Berga)
Avec le soutien de La Poderosa, Nau Ivanow et le Teatre La Massa (Vilassar de Dalt)
Remerciements spéciaux à Ismael Mengual, Gabriela Oyarzabal, Semolinika Tomic, Bcn Props, feminicidio.net, CUBE, Conrado et Martí Soler, à la famille du Konvent, Maria Mateus, Joaquim Gil, Esther Soldevila, Carles Fígols, La Caldera
Remerciements spéciaux à Ismael Mengual, Gabriela Oyarzabal, Semolinika Tomic, Bcn Props, Feminicidio.net, CUBE, Conrado et Martí Soler, à la famille du Konvent, Maria Mateus, Joaquim Gil, Esther Soldevila, Carles Fígols, La Caldera.

Prix de la Critique 2017 au meilleur spectacle des Nouvelles Tendances.
Prix FAD Sebastià Gasch Applaudissements 2018.
Prix Butaca 2018 aux Nouvelles Contributions Scéniques.

Partenaires

Avec la Comédie de Caen – CDN de Normandie Festival Ecritures partagées

Dates et lieu

mars 2020

  • 20
    Comédie de Caen, Théâtre d'Hérouville 21h00

Billetterie

Comédie de Caen
Tarifs : 10€ la place ou 15€ la soirée (vendredi ou samedi)
accueil@comediecaen.fr
02 31 46 27 29 (du lundi au vendredi, de 14h à 18h)
www.comediedecaen.com