COVID-19 – ANNONCE DE FERMETURE JUSQU’À NOUVEL ORDRE
Par mesure de précaution, conformément aux directives communiquées par les pouvoirs publics et le Premier Ministre, et afin de préserver la santé de tous les publics que nous accueillons, mais également des salarié·e·s, des artistes, des intermittent·e·s, des intervenant·e·s, le centre chorégraphique national de Caen en Normandie est fermé jusqu’à nouvel ordre.
En attendant, prenez soin de vous et de vos proches. Nous ne pouvons que vous inviter à rester à l’écoute des consignes délivrées par les pouvoirs publics et à respecter les mesures sanitaires communiquées.
A très vite au centre chorégraphique pour de nouveaux moments partagés ensemble, en attendant, notre équipe reste joignable par mail en télétravail.

Edito 2016

Choisir de se mettre en mouvement.
Être chorégraphe, pédagogue, interprète, c’est exercer un métier qui s’inscrit à la fois hors du monde et en plein dans le monde, à la fois dans le théâtre et dans la cité.
Ce qui me met en mouvement, ce qui m’émeut, cela a toujours été la musique.
Une évidence organique, un rapport aux rythmes du vivant, un jeu de l’imaginaire.
Jamais autre chose que ça, le corps dans la musique, le corps dans le déroulement du temps. Car la danse comme la musique est un art du temps.
La musique nous invite à développer une attention toute particulière aux affects, au corps, à ses rythmes, ses énergies.
Ce qui éveille ma curiosité, c’est de créer, de transmettre, d’offrir des temps «extra»-ordinaires, de donner à chacun le goût de son corps, de permettre à tous d’oser.
Le centre chorégraphique national de Caen en Normandie est un lieu et un temps, un havre et un bastion, un laboratoire et une salle de bal.
C’est un espace de création ouvert à tous, convivial, où l’on vient voir, faire et parler.
Cette première année 2016, en transition vers le projet pour lequel j’ai été nommé, est le prologue d’un voyage à venir pendant lequel nous inventerons librement ensemble, artistes et publics, avec persévérance, respect et enthousiasme.
La création Insane pour 50 habitants qui verra le jour le 11 juin à la Comédie de Caen / Théâtre d’Hérouville-Saint-Clair est emblématique de cette envie de faire avec vous. Cette traversée sera renouvelée sous la direction de Phia Ménard dès novembre prochain.
Pour partager cet espace de création et offrir une pluralité d’écritures et d’esthétiques, cinq artistes-compagnons seront présents sur quatre ans. Christine Gaigg, Phia Ménard, Mélanie Perrier ainsi que Jérôme Combier et Mickaël Phelippeau vous retrouveront régulièrement.

Venir voir des spectacles de danse, des répétitions publiques, des performances…
Venir écouter des concerts, des lectures, des conférences…
Venir pratiquer en participant aux créations habitants, aux stages Danse et Santé… Venir faire la fête.
Vous voilà  bienvenus au centre chorégraphique national de Caen en Normandie.

Alban Richard,
directeur du centre chorégraphique national de Caen en Normandie

 

Nous sommes à l’aube d’une nouvelle année, face à un état du monde complexe et anxiogène. Dans l’histoire de la civilisation occidentale, l’artiste remplit une fonction symbolique forte par l’expression sensible et l’intelligence du monde qu’il nous livre. Sa présence est fondamentale pour réaffirmer notre humanité. L’artiste doit être au centre de la Cité.

Depuis le 1er septembre 2015, Alban Richard a pris la direction du centre chorégraphique national de Caen en Normandie. Son projet est insufflé par sa démarche artistique qui fait la part belle au partage. Il tient à établir des passerelles organiques et solides entre le foyer de son activité au sein de cette Normandie nouvellement « réunifiée » et les réseaux nationaux et internationaux. Créer du lien est activant la création, en œuvrant à la diffusion de la danse grâce aux partenariats avec les théâtres et les festivals du territoire, en transmettant son art auprès des professionnels et des amateurs. Son engagement est donc bien au centre de nos enjeux contemporains, tous mes vœux de succès.

Au nom du Conseil d’administration du Centre Chorégraphique National, j’adresse nos vifs remerciements au Ministère de la Culture et de la Communication, la Ville de Caen, la Région Normandie, le Conseil départemental du Calvados, le Conseil départemental de l’Orne, le Conseil départemental de la Manche, pour leur soutien constant et enthousiaste,

A l’équipe du Centre Chorégraphique National, acteurs engagés du projet,
Aux artistes et au public, qui font la sève de tout projet artistique et culturel,
A Alban Richard pour avoir choisi Caen et la Normandie comme point d’ancrage à son art.
Bienvenue à lui !

Catherine Tsekenis,
présidente du centre chorégraphique national de Caen en Normandie