Centre Chorégraphique National de Caen en Normandie.
Chargement

Collaborateurs artistiques

Erwan Keravec

Erwan Keravec est un sonneur de cornemuse, formé à l’instrument et à la musique traditionnelle au sein du bagad Ronsed Mor de Lokoal-Mendon et auprès de Jorj Botuha. En 1996, le bagad Ronsed Mor enregistre, Coef 116 avec la Marmite Infernale, big band du collectif de jazz lyonnais, l’ARFI. La rencontre avec ces musiciens marquera le début de sa pratique de l’improvisation.

Depuis 2007 et son premier disque en solo, il mène Urban Pipes, projet présentant son travail d’improvisateur et de compositeur.
« Il interprète une musique conçue pour son instrument, grandiose, d’une violence austère, foncièrement moderne, souvent radicale, mais jamais coupée de ses enracinements. » Jazz Magazine 2009.

Un deuxième opus d’Urban Pipes est sorti en 2011, en solo et en duo avec Beñat Achiary ou Guénolé Keravec. « Erwan Keravec traite l’improvisation en plasticien du son, comme on traiterait les valeurs de noir d’un monochrome par le striage, le rythme et l’accroche de la lumière. » Jazz Magazine 2011. Suite à ce deuxième opus, il créé Ametsa en duo avec le chanteur Beñat Achiary.

Erwan sonne en musique contemporaine.
Il sollicite des compositeurs contemporains pour cornemuse solo, Nu-Piping. Il est dédicataire d’œuvres de Bernard Cavanna, François Rossé, Benjamin de la Fuente, Philippe Leroux et Susumu Yoshida ; il a aussi créé celles de Sébastien Béranger, Xavier Garcia, Zad Moultaka.

Pour le deuxième opus, VOX Nu-Piping # 2, trio pour cornemuse et voix, avec la soprano Donatienne Michel-Dansac et le baryton Vincent Bouchot, Erwan a passé commande à Oscar Bianchi, Oscar Strasnoy, José Manuel Lopez-Lopez et à nouveau à Philipe Leroux.
Enfin, pour la dernière partie, SONNEURS, Nu-Piping # 3, Erwan a demandé à Wolfgang Mitterer, Susumu Yoshida et Samuel Sighicelli de composer pour un quatuor cornemuse, biniou, bombarde, trélombarde.
Pour l’ensemble de ce projet, Nu-Piping, Erwan Keravec a été artiste associé de septembre 2011 à juin 2015 au Théâtre de Cornouaille, scène nationale de Quimper.

Erwan sonne pour la danse contemporaine.
Il a composé et joué pour Enfant de Boris Charmatz, le Marin acéphale et A mon seul désir de Gaëlle Bourges, Robes Fanées de Cécile Borne, Bloody Girl de Karell Prugnaud et Eugène Durif, Homthétie 949 du Groupe Raoul Batz. Erwan improvise avec des danseurs : Boris Charmatz, Daniel Linehan, Mickaël Phelippeau, Emmanuelle Huynh.

Erwan sonne des improvisations.
Il pratique l’improvisation libre avec Beñat Achiary, Jean-Luc Cappozzo, François Rossé et puis récemment avec Mats Gustafsson ; liée à la composition avec les Niou Bardophones, Guanabarra (création Arfi), Baron Samedi (Arfi).

Erwan sonne de la musique traditionnelle.
En couple avec son frère Guénolé à la bombarde, il joue de la musique à danser en fest-noz.

Erwan sonne de la trompette.
Parce qu’il n’y a pas que la cornemuse dans la vie… Erwan joue de la trompette, mais avec une anche de cornemuse à la place de l’embouchure.

www.erwan-keravec.eu

Son projet